Base de connaissance | Contrôle des algues et plantes aquatiques

Contrôle du myriophylle (aération, circulation et bactéries !)

Le contrôle du myriophylle en combinant l’aération, la circulation de l’eau et les bactéries bénéfiques.

Nos systèmes d’aération sont constitués de :

Le contrôle du myriophylle peut être très difficile De tels systèmes d’aération émettent des milliers de petites bulles qui monteront vers la surface, entraînant derrière elles une colonne d’eau. Tout en ajoutant l’oxygène nécessaire, ce système créera un écoulement laminaire de l’eau. La quantité de gallons d’eau déplacée par minute est en relation avec la profondeur et le type de dispositif utilisé. Le résultat est un mouvement d’eau bien oxygéné passant à travers les myriophylles du littoral. Une fois aéré et circulé, des bactéries bénéfiques devraient être ajoutées au mélange – on vous explique pourquoi plus tard.

Chaque système doit être conçu pour convenir aux besoins spécifiques de chaque emplacement, donnant droit à des conditions individuelles telles que:

  • La densité du myriophylle en croissance;
  • La taille de la zone à être nettoyée;
  • La condition du fond du lac – le fond des littoraux envahis par le myriophylle sont habituellement constitués de matière organique en décomposition, de boue et de limon;
  • La profondeur de l’eau.

Prenons à titre d’exemple un système typique. Prétendons que nous avons un chalet avec un lit étendu de myriophylle au bord de l’eau – le lit fait 60 pieds de long sur la berge et s’étend jusqu’à 60 pieds du bord de l’eau, dans l’eau – un grand total de 3 600 pieds carrés. La croissance du myriophylle est dense, le fond est extrêmement envasé et la profondeur moyenne est de 10 pieds. Cette situation exigerait quatre stations de diffusion d’air (modèle à deux disques), chacune fournissant 3 000 gallons d’eau par minute, c’est-à-dire 12 000 gallons d’eau à présent bien oxygénée circulant à travers le littoral. Le coût du système approcherait 2 500$, si vous l’installez vous-même (l’installation est très simple). Il vous faudra aussi payer pour l’ajout de bactéries bénéfiques. Retenez que 3 600 pieds carrés représentent une très grande surface, probablement supérieure à la majorité des étangs.

Comment fonctionne ce système

Le myriophylle requiert un important volume de nutriments sinon il meurt. Fondamentalement, le système opère en dérobant au myriophylle ses nutriments. Il le fait de plusieurs façons:

  • L’eau en mouvement attire et capture une partie des nutriments en circulation dans l’eau du lac, privant ainsi le myriophylle d’une partie de sa nourriture habituelle.
  • L’eau bien oxygénée contribue à l’oxydation du limon au fond et moins de nutriments sont alors relâchés. Le limon possède habituellement une grande quantité de nutriments.
  • Le processus de décomposition du limon au fond est accéléré grâce à l’addition de bactéries et l’oxygène mélangé aux nutriments accélère le processus de décomposition et réduit le niveau du limon.
  • Alors que le myriophylle devient clairsemé, d’autres plantes aquatiques qui étaient étouffées suite à la croissance agressive du myriophylle et sa capacité à bloquer une partie des rayons de soleil nécessaires à ces autres plantes, commencent à réapparaître et à se battre pour les nutriments encore disponible.

MyriophylleLe cycle annuel de croissance du myriophylle débute fin printemps / début été alors que l’eau commence à se réchauffer. La croissance pour la plupart est rapide et se poursuit au cours de l’été et ce jusqu’au début de l’automne. Éventuellement les tiges et le tapis de surface meurent, alors que les racines survivent l’hiver et assurent la nouvelle pousse au printemps. La circulation et l’aération prolongent la vie automnale des tiges et laissent les racines avec moins de chances de survivre la longue période hivernale.

Avertissement – le programme d’éradication du myriophylle décrit ci-dessus n’a pas des effets instantanés. Il peut être très substantiel très rapidement, ou bien il peut prendre plus qu’une saison à faire le travail. Nous avons, toutefois, de lumineux témoignages à propos de son succès ultime.

À part sa probable lenteur, il y a certains avantages qui compensent le déploiement de l’approche par l’aération, la circulation d’eau et les bactéries. Pour en nommer quelques-uns:

  • Le coût d’achat et d’opération du système n’est pas élevé si on considère les bénéfices – être capable de nager en avant du chalet et sortir le bateau sans avoir à retirer le moteur pour nettoyer le propulseur. Mon système a coûté 2 500$, bactéries incluses. Les coûts d’électricité seront d’environ 15$ par mois pour l’environ 9 mois par an de fonctionnement.
  • Les efforts de contrôle demeureront faciles. Une fois que vous aurez dégagé votre secteur, le système pourra maintenir sa propreté, même si le myriophylle à épi reste dans votre baie ou à proximité.
  • Beaucoup d’autres méthodes d’éradication demandent un travail intense qui devra être répété. Comme la tonte du gazon qui repousse chaque semaine, et encore, et encore, cette année et la suivante.
  • La maintenance du système est facile; pour commencer au printemps branchez le compresseur et ouvrez les valves, inverser ce processus en décembre. Vous ne pouvez pas faire fonctionner le système une fois que la glace commence à se former, parce que vous aurez, avec l’aération, une zone d’eau libre de glace ou d’une faiblesse très dangereuse pour la circulation de surface tels que les VTT, les motoneiges, etc.

Le processus est sans danger pour le lac. Il permet un retour d’une partie d’un lac de l’état d’eutrophisation, i.e. riche en nutriments favorisant une croissance végétale abondante, y compris le myriophylle à épi et les algues, à un état oligotrophe riche en oxygène et où la croissance des plantes est réduite – le type de conditions que l’on trouve normalement dans un lac au rivage rocheux et escarpé et aux eaux claires et profondes.

Si vous avez des questions sur ce qui précède ou des approches alternatives sur l’élimination du myriophylle ou si vous souhaitez parler d’un système pour votre maison et obtenir un devis précis, n’hésitez pas à nous contacter.