Plantes exotiques et envahissantes des milieux aquatiques

Que sont les plantes exotiques envahissantes ?

Les plantes exotiques envahissantes sont des espèces végétales non indigènes qui, une fois introduites dans nos milieux naturels, se propagent au détriment des espèces indigènes. Il s’agit souvent de plantes opportunistes qui ont su profiter de situations ou de perturbations du milieu pour proliférer, et qui n’ont pas d’ennemis naturels en terre nouvelle.

Différentes actions peuvent être posées par les citoyens afin de limiter la propagation des espèces en aménagements paysagers vers les milieux naturels, et leur prolifération dans les régions non encore affectées.

Une façon simple d’intervenir est d’éviter de planter certains végétaux. On peut aussi agir sur la dispersion en contrôlant et en éradiquant certaines plantes, périodiquement, sans recourir, toutefois, aux pesticides qui sont néfastes pour notre environnement. Ainsi, nous participerons à la sauvegarde de la biodiversité de nos milieux naturels et des bienfaits qu’ils nous apportent.

Les plantes envahissantes des milieux humides et leurs alternatives (documents informatifs PDF à télécharger):

Que faire si vous avez des plantes envahissantes dans votre étang?

  1. Identifiez les plantes qui se retrouvent dans votre étang pour être sûr que vous n’enlevez pas de plantes indigènes bénéfiques pour l’écosystème. Plusieurs ressources en ligne et livres peuvent vous aider. En eaux publiques, soyez d’autant plus prudents, puisque des amendes peuvent être données si on élimine un habitat naturel. Gardez un œil sur votre étang; le meilleur moment pour retirer les plantes envahissantes est lorsqu’elles sont encore petites.
  2. Allez dans votre étang et tirez sur les jeunes pousses à la main, ou utilisez un Couteau et Râteau pour retirer la biomasse. Compostez loin des bandes riveraines. Installez et laissez en place pendant 4-5 semaines une barrière benthique afin de tuer les racines des populations denses pour de bon.
  3. Si vous ne pouvez effectuer les étapes précédentes, tentez de retirer les semences; coupez les têtes des quenouilles et compostez loin de l’étang. Les espèces invasives se reproduisent par graine, bouture et/ou drageons, ce qui les rend très aptes à conquérir l’habitat aquatique.
  4. Si tout cela vous semble insurmontable, essayez l’approche au long terme: Installez le Tuyau Bulle® dans la zone de croissance des plantes afin de fournir l’oxygène nécessaire à la dégradation des sédiments et nutriments. Traitez avec les bactéries bénéfiques et le colorant naturel pour accélérer le processus. Moins de vase signifie moins de substrat dans lequel les plantes peuvent s’enraciner.

Attention! Les suggestions ci-haut ne sont pas idéales pour tous les types de plantes. Consultez votre expert chez Étang.ca pour la meilleure approche basée sur la variété de plante à contrôler. Faites-nous parvenir des photos de la plante dans son habitat et sur une surface hors de l’eau pour une meilleure identification.

 

Le faux-nénuphar, une plante que vous ne voulez pas dans votre étang!

Nymphoides peltata (aussi connu sous le nom de faux nénuphar pelleté) est une plante aquatique largement disponible dans les centres de jardin. Ne faites pas l’erreur de l’acheter car elle se propage très facilement. Aucun contrôle biologique n’est connu.

  • Elle bloque la lumière du soleil nécessaire à la croissance des plantes immergées qui sont une source de nourriture et d’oxygène pour les poissons.
  • Elle nous empêche de faire du canot, kayak et de la baignade dans nos étangs car ses racines sont raides et difficiles à contourner.
  • Sa prévention coûte des millions de dollars et elle affecte négativement l’industrie touristique.

Il y a des solutions possibles avec les outils pour plantes aquatiques, la bio-augmentation,   l’aération et les bâches immergées.  Cependant ils requièrent beaucoup de patience et de travail physique.  N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!

 

Articles Connexe: