Algues ou plantes aquatiques : Comment les différencier?

Vous avez déjà lu notre article sur les plantes aquatiques, et aussi celui sur les algues, mais  saviez-vous qu’il existe des différences importantes entre ces deux groupes d’organismes photosynthétiques, et surtout entre les approches pour leur traitement? Découvrez ici comment les différencier et comment les contrôler spécifiquement.

Les plantes

Les plantes aquatiques submergées sont souvent appelées  à tort ‘algues’. Mais attention! Une surabondance de plantes aquatiques ne se gère pas de la même manière qu’une surabondance d’algues, c’est pourquoi il est important d’utiliser un vocabulaire commun.

Le myriophylle est une plante aquatique
Le myriophylle à épi est une plante aquatique submergée envahissante au Québec.

 

Les plantes se reconnaissent par la présence de feuilles et de racines visibles. Elles sont habituellement ancrées dans les sédiments, mais il y a des exceptions. Par exemple, la lentille d’eau est une plante qui flotte et qui a ses racines dans l’eau, comme un canard. Les nénuphars quant à eux possèdent de gros rhizomes leur servant de réserve énergétique pour passer l’hiver.

Pour contrôler les plantes, il suffit de les couper, puis d’installer par-dessus une barrière benthique pendant 4-6 semaines. Cette barrière  coupera la lumière et donc privera la plante de sa source d’énergie, le soleil. Important à savoir, l’algicide est efficace contre les algues mais n’a pas d’effet sur une population de plantes aquatiques.

l’algicide est efficace contre les algues mais n’a pas d’effet sur une population de plantes aquatiques.

Les algues

Ce sont habituellement des organismes unicellulaires invisibles à l’œil nu, mais pouvant former des colonies assemblées en tapis ou nuages de taille considérable.  Les algues vertes sont les plus communes, et ce sont elles qui sont responsables de la coloration verte de l’eau d’un bassin. Les algues vertes dites ‘filamenteuses’ grandissent à partir du fond près des sédiments, et lorsqu’elles accumulent assez de gaz (oxygène) par photosynthèse dans leurs tissus, elles remontent à la surface, formant des tapis disgracieux, verts et gluants, sur les étangs. Tous les types d’algues peuvent être traités à l’aide d’algicide.

Deux types d’algues spéciales

Deux mentions spéciales quand on parle d’algues : les cyanobactéries et les algues pluricellulaires.

CyanobactériesPrésences d'algues dans un lac

Les cyanobactéries, aussi appelées algues bleu-vert, ne sont pas techniquement des algues, mais bien des bactéries hyper anciennes (archéobactéries). Elles effectuent de la photosynthèse, c’est pourquoi on les traite souvent comme des algues. Voir notre article ICI pour plus d’information sur les cyanobactéries.

Chara sp. et Nitella sp.

Chara et Nitella sont deux genres de macro-algues pluricellulaires qui ressemblent énormément à des plantes aquatiques. Puisque la différence entre Chara et Nitella est très subtile, on les appelle généralement toutes ‘Chara’. Leur particularité tient au fait qu’elles peuvent être contrôlées efficacement avec de l’algicide. Elles peuvent aussi souvent être retirées manuellement de l’étang avec une fourche ou un râteau. Elle n’a aucune réserve d’énergie ou d’eau et va ainsi mourir aussitôt séchée. On les reconnaît souvent par leur odeur de moufette lorsqu’on frotte une grosse poignée.

 

L’algue Chara ressemble beaucoup à une plante aquatique, mais en la regardant de plus près on voit qu’elle ne possède ni feuilles ni racines, seulement de grosses cellules placées bout à bout.

 

 

 

 

 

 

La Chara blanchit en séchant, en raison de la grande quantité de sels de calcium qu’elle ingère dans ses cellules

 

 

 

Nous espérons que cet article aura démystifié les différents organismes qui peuvent vivre dans votre plan d’eau. Si vous souhaitez en connaître davantage sur les méthodes de contrôle, contactez-nous!