Base de connaissance | Construction d’étangs, outils et accessoires

L’étang et l’eutrophisation

Problèmes habituels et phénomènes naturels affectant la qualité de l’eau

Qu’il soit d’origine naturelle ou qu’il ait été construit sur votre propriété, il arrive que l’étang présente des signes de « mauvaise santé » et d’eutrophisation. Les odeurs, la mauvaise qualité de l’eau, la boue sur le fond ou les décès de poissons sont autant de signes précurseurs de déséquilibres. Les facteurs qui provoquent ce genre de symptômes sont souvent naturels : une année particulièrement sèche peut entraîner une baisse significative du niveau de l’eau qui peut à son tour être à l’origine de changements qui s’aggraveront avec le temps si on ne prend aucune mesure pour y remédier. De même une saison très pluvieuse peut entraîner une sédimentation accrue de matière organique provenant du lessivage des berges, qui en se décomposant consomme une grande quantité de l’oxygène présent dans l’eau.

Boues et sédiments d'un vieux plan d'eauDe grandes quantités de boue, pas forcément visibles de la berge, peuvent s’amasser au fond de votre étang et consommer tout l’oxygène nécessaire au développement des plantes aquatiques. Les plantes suffoquent et sont alors remplacées par des d’algues moins exigeantes qui en proliférant viendront perturber le fonctionnement de votre étang. Lorsque les gens réalisent que leur étang se remplit de matière organique et autres sédiments, leur premier réflexe consiste à penser à un recreusage de l’étang. Mais il existe d’autres solutions moins chères et surtout moins traumatisantes permettant de rétablir l’équilibre de l’écosystème de voter lac ou étang. Recreuser un étang n’est qu’une solution temporaire à ces problèmes de sédimentation et l’accumulation de boue n’est qu’un symptôme du manque d’oxygène de votre eau. Rajouter un système d’aération dans votre lac, gravière, bassin reste la solution à de nombreux problèmes parfois décourageants.

Eutrophisation de l’étang – insuffisamment oxygéné, un étang peut vieillir prématurément et mourir

Le processus d'eutrophisation d'un étangLa vie aquatique est étroitement liée à la qualité de l’eau. Pour survivre, n’importe quel organisme peuplant un étang, canal ou bassin est dépendant de différents facteurs. L’oxygène est le plus important d’entre eux. Dans un étang, le taux d’oxygène peut fortement être affecté par une prolifération d’algues ou des réactions chimiques liées au lessivage de polluants organiques. L’oxygène ainsi consommé n’est plus accessible pour les organismes bénéfiques que représentent les poissons et autres plantes aquatiques servant de nourriture à leurs proies. Au fur et à mesure que le taux d’oxygène diminue, ces organismes éprouvent de plus en plus de difficultés à survivre et tendent à s’éteindre. Ils sont alors remplacés par les algues : on assiste à l’eutrophisation de l’étang. La mort de l’étang ou du lac est l’étape suivante.

Un type de phytoplancton, le bloom algal bleu-vert (cyanobactéries), apparaît généralement au cours du printemps ou à l’automne lorsque les quantités de nutriments sont les plus fortes. L’eau de ruissellement enrichie en nutriments ou toutes autres sources (même la pollution) favorise le développement et la reproduction de ces algues qui confèrent à l’eau une apparence poisseuse et sale. L’oxygène consommé pendant leur cycle de vie, mais également pour leur décomposition fait défaut pour les autres organismes peuplant la pièce d’eau, ce qui entraîne des chutes de densité de poissons et autres êtres vivants.

Ajouter de l’aération à un étang ou un lac – la meilleure méthode pour contrôler la qualité de l’eau et les algues

Combattre l'eutrophisation d'un lac de façon naturelleNous proposons deux types de systèmes d’aération. Le système électrique est constitué de formats variables de diffuseurs et de compresseurs permettant d’aérer les étangs et les lacs allant du demi-acre jusqu’à 8 acres. Le second système est alimenté par une éolienne de 12 ou 20 pieds, légère, stable et s’intégrant bien dans le paysage.

L’éolienne, exemple de nostalgie et d’énergie renouvelable, actionne le compresseur qui envoie de l’air sous pression jusqu’aux diffuseurs faciles à mettre en place au fond de l’étang. Dans les zones peu venteuses ou lorsqu’il est nécessaire de bénéficier d’une aération continue, nous recommandons le système électrique. Le système électrique fournit une aération optimale quelque soit le temps ou la saison. 

By Mario Paris

Google